Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Délit d’initié ? triste Noël en perspective pour Forgeard…

forgeard46930014249b.jpg

Noël Forgeard, ex-coprésident du groupe européen d’aéronautique et de défense EADS

.
 

Un vœu de transparence (sur fond opaque)

Souriez vous êtes fichés ! (vous étiez déjà filmés) un pas de plus sur la route de l’information bancaire vous concernant, la banque se paye toujours le luxe de bafouer le droit bancaire en communiquant toujours aussi maladroitement sur ses frais, produits, crédits et assurances ! Récemment, les clients kesdep ont pu constater à leurs dépens un débit de huit euros sur leur compte de dépôt, un frais abusif, conséquence de l’option eparfix, un service gratuit désormais payant. Aucune information de la part du conseiller clientèle de manière directe (convocation) ou indirecte (mailing), ce que je dénonçais lors d’une réunion en haut lieu, mais comprenez vous, il faut bien nourrir Natixis ! fin de la discussion ; tout est bon pour remplir les caisses actuellement alors les clients payent la facture des erreurs de la banque en leur défaveur…. A la charge du client (un comble) de contester directement auprès de son agence pour obtenir l’annulation d’eparfix et le remboursement immédiat de la somme injustement prélevée.

 

.
 

LES DANGERS DE LA FINANCE

Thami Kabbaj est l’un des rares conférenciers à savoir capter l’attention de ses auditeurs sans l’aide de notes mais à l’aide de citations et d’anecdotes… Force est de constater que l’ancien Trader maîtrise parfaitement son sujet : « la finance comportementale ». « Il n’y a rien de plus irrationnel que d’investir de manière rationnelle sur les marchés». Thami Kabbaj cite Keynes et confirme la tendance actuelle de ces dernières années : « le marché n’est pas rationnel », « le marché n’est pas prévisible ». Le Trader doit savoir s’adapter aux différents marchés et être réactif aux différents produits. Pour cela, il faut analyser et surtout ressentir le marché qui est irrationnel car profondément humain (lire les dangers de la communication sur ce blog). Comprendre la nature d’un mécanisme faillible (bulles spéculatives) pour anticiper les cours. En position d’incertitude, un Trader amateur sécurisera son gain par la vente flash du titre bien que celui-ci soit en phase ascendante. A l’inverse, en position de perte sur un titre orienté à la baisse, le Trader amateur ne coupera pas sa position, le refus de la perte suggère dans ce cas une forte implication émotionnelle. Le Trader amateur cherchera à masquer son erreur et tentera de trouver un réconfort par le biais d’une information positive afin de se rassurer, ce qui contribuera à enraciner son capital sur un seul titre par l’intermédiaire des moyennes à la baisse et ce, parfois jusqu’à la ruine… Quant au Trader professionnel au talon d’Achille, victime de son égo, il peut commettre une erreur presque identique en se plaçant en position de force face au marché, espérant un retour de tendance. Dans tous les cas de figure, le principe reste le même, accepter la perte et ne jamais lutter contre le marché, ne jamais se laisser trahir par ses faiblesses émotionnelles. De plus, si le Trader perd une somme importante, celui-ci gardera l’espoir de « se refaire » et son impatience l’exposera à prendre des risques inconsidérés. Aussi, le Trader doit adapter sa méthode en fonction du marché sur lequel il se place et adopter la technique de protection du « Stop Loss » (définir la perte acceptable ↔ ordre de vente à seuil de déclenchement) afin d’éviter une situation-spirale inconfortable dans le cadre d’une tendance baissière (notamment si le spéculateur décide d’utiliser le SRD, les produits dérivés ou certaines valeurs technologiques). Il convient également de mettre en garde sur le phénomène des bulles spéculatives à venir car malgré les crises d’hier et celles d’aujourd’hui, les bulles sont dépendantes en majeure partie du facteur émotionnel. Ainsi, il ne suffit pas de posséder la connaissance pour devenir un bon Trader (je ne parle pas du délit d’initié…) il faut être capable de maîtriser ses émotions, les comprendre et les utiliser pour détecter les scénarii possibles du marché. Pour rappel, 5% des traders amateurs réussissent à réaliser et consolider un gain…piètre performance ! Le Trading est donc un métier qui requiert des compétences particulières…

9782212538809.png969885.jpg

(Ci-dessus, mes notes rédigées tardivement suite à la conférence RMS du 16 Avril 2009 / Thami Kabbaj ; il s’agit donc de propos filtrés de mémoire et d’ajouts complémentaires, de ma compréhension personnelle de la psychologie du Trader, pour une information à la source, lire « Psychologie des grands Traders » de Thami Kabbaj)

image2.jpg

.
 

Le Retour Messianique de Jean Marie Messier…

9782020994927fs.gif

« Putain, que je suis heureux » Jean Marie Messier

L’invité de Carole Gaessler reconnait ses erreurs du passé, le prophète médiatique admet en effet avoir été en avance sur son temps !

1. Trop de communication

2. Trop tôt, trop vite la convergence ( ?) et pourtant sa vision était bonne ( ?)

3. Un système défaillant dont il fût la victime (il a détecté depuis les nombreux dysfonctionnements et trouvé les solutions mais il faudra acheter son livre pour les découvrir !)

La journaliste insiste sur son arrogance du passé, ce qui surprend l’intéressé qui semble découvrir une perception erronée du bas peuple vizzavi (filiale vivendi) de sa modeste personne…

En effet, si la masse a perçu une certaine arrogance dans ses discours, c’est qu’elle n’a jamais compris le message annonciateur du messie cathodique !

Lors de son interview, le sauveur nous éclaire de ses lumières sur le monde des ténèbres actuel, il invite les brebis égarées à acheter son livre kabbalistique destiné à les libérer d’une crise grave et profonde !

Sa retraite d’une durée de six années dans le désert lui a permis de méditer un peu sur son moi intérieur et beaucoup sur le système financier (via Messier Partners société de conseil), J4M (Jean-Marie Messier, Moi-Même) possède désormais une grande expérience et une grande sagesse qu’il souhaite aujourd’hui partager avec le commun des mortels de la finance et de la communication.

Le maitre est descendu de son trône de puissance et de gloire pour apporter la bonne parole dans la cité de consommation qu’il affectionne tant : « Sodome », l’éternelle.

Ainsi, J6M (Jean-Marie Messier, Moi-Même Maître du Monde) nous livre sur le plateau (TV) quelques clés d’une connaissance hermétique dans un but d’accomplissement dans les domaines de la bourse et de la finance : 1. Interdire la vente à découvert 2. Restaurer la confiance 3. Lever le voile sur les paradis…fiscaux !

Nul besoin de l’avis d’un jean foutre pour convenir d’une suppression de la vente à découvert (lire précédent article), Laetitia Pichot de Cayeux et autres experts prétendent que la VAD est nécessaire au bon fonctionnement de l’économie, la VAD aurait pour rôle d’ajuster la valeur d’une entreprise (à la baisse) lors de mauvaises infos…c’est oublier que les ventes d’actions contribuent déjà au mécanisme et que la VAD ne fait qu’accentuer la chute du titre qui n’a pas besoin de cela !

 

Suite à l’interdiction de vente à découvert (à la demande de Lagarde) sur les valeurs financières en général et Natixis en particulier, je m’interroge sur la chute du cours de cette valeur, preuve d’un non respect de l’interdiction. L’AMF ne mentionne pas d’interdiction partielle dans son communiqué de presse (information trompeuse ?), aussi, il convient de faire respecter cette décision d’interdiction par un contrôle accru des mouvements de volatilité à la baisse du titre KN.

img3755c.jpg

Un retrait de la cote devrait être envisagé prochainement compte tenu des pertes 2008, d’autant plus que la nomination de Jean Claude PETARD comme responsable de la ligne métier Actions ne me semble pas être un choix judicieux, avec un nom pareil il y a de quoi se poser des questions sur l’avenir de la fille (Natixis) de Mme Kesdep et de M. Bankpop ! (humour…).

Fusion et confusion autour de Natixis, Pérol ne sera, je l’espère, pas aussi statique que le menhir…(de Peyrolles !) On ne va pas polémiquer sur sa nomination, il y a bien plus grave…De plus, si cet homme est un proche du Président, c’est une excellente nouvelle en terme de communication entre l’état et le nouveau groupe.

M.Ferrero qui s’exprimait sur LCI ne souhaite pas de retrait de la cote mais comme il le disait lui même, cette décision ne lui appartient pas, elle appartiendra peut être à son successeur M. Mignon…c’est pas mignon tout ça ?


Autour du café littéraire de Daniel Picouly, Marc Fiorentino donne une leçon d’humilité et tourne en précieuse ridicule le Trissotin de la finance J2M…

marcfiorentino.jpg


 

.
 

AFFAIRE MADOFF

« Il faut attendre que la marée se retire pour découvrir les crabes ! » CR

 

Nul ne sait si l’arnaque pyramidale a débuté d’entrée de jeu (similitude des termes placement et jeu lorsque les clients décident de confier leur capital au fonds d’investissement Madoff) ou suite à une perte boursière mais chacun comprendra dorénavant compte tenu du peu de foi dans les marchés de l’ex président du Nasdaq (puisque fluctuations boursières quasiment imprévisibles) que la notion de placement sécurisé est un leurre total.

 

Ainsi, la notion (et définition, voir directive européenne) d’investisseur averti ne peut en aucun cas être accolé au petit porteur, floué par les dérives (et autres produits dérivés) de son Prestataire de Service d’Investissement devant les tribunaux ! (depuis l’ancien L 533-4 du code M&F et règlement AMF, CMF, voici venu la directive MIF ! qui protège davantage le petit actionnaire, nouveau, dans la jungle des marchés financiers).

 

Madoff le « non averti » ou parce que trop averti et donc conscient des dangers de la finance, a su élaborer en parallèle des marchés, une méthode pyramidale qui proposait jusqu’à ce jour toutes les preuves d’une garantie sans faille et une fiabilité à toute épreuve…

Ramboursez nous sans Fôtes ! clament les nouveaux pauvres bernés par Bernie, ben oui, l’homme admiré n’était pas admirable…une belle leçon de vie avant celle d’orthographe!

.
 

AMENDEMENT MARINI : TOUT LE MONDE DIT NON !

De François Fillon à Benoit Hamon, c’est un refus unanime de l’amendement Marini bien que Patrick Devedjian estime que l’idée ne soit pas formidable et certainement pas la priorité du moment (un refus du bout des lèvres donc pour le ministre de la relance du débat sur la spéculation financière des petits porteurs)

 

Quant à Benoit Hamon, il s’exprimait sur les ondes de France Info : « C’est quand même invraisemblable qu’aujourd’hui ce soit aux boursicoteurs que l’on pense et pas du tout aux salariés qui sont victimes de cette spéculation en bourse ».

 

Bien évidemment, la Gauche reste silencieuse sur la détention de nombreuses actions obtenues à cours excessivement bas par des salariés privilégiés d’usines automobiles (Renault) ou magasins de grande distribution (Carrefour) etc…

 

Il convient donc de faire le distinguo entre les « petits » actionnaires fortunés, les petits actionnaires (classe moyenne) et les très petits actionnaires, spéculateurs en herbe qui tentent de placer leurs maigres économies en espérant un gain hypothétique.

 

Ainsi, Jean-Luc Mélenchon lui-même a rectifié récemment son propos sur le sujet et précisé la différence entre les petits et gros actionnaires, ces derniers constituant pour lui la cible à abattre.

 

Bref, cet amendement n’aurait jamais vu le jour si le Droit Boursier avait été respecté !

 

Information à prendre en compte (si j’ose dire) :

Le Non Respect du Devoir de Conseil et d’Information du Banquier envers son Client !

 

Aux Juges de trancher la question au cas par cas.

.
 

CHALLENGES (Octobre 2008)

Un profil du nouveau Boss d’ALU est proposé au lecteur, le parcours personnel est évoqué ainsi que sa carrière professionnelle mais aucune information sur son analyse des difficultés de l’entreprise ! (sans aller jusqu’au délit d’initié nous aurions apprécié un peu plus de communication sur le groupe)

Bref, l’attente…encore l’attente et bientôt la tente Quechua de Décathlon pour les investisseurs non avertis ! (mais bon, qui ne tente rien…)

.
 

Ces primes qui poussent au crime…

Pour information, le commercial en banque dit « conseiller financier » (un leurre) ou expert en mathématiques financières dit « Day-Trader » ont un point commun : une même approche de la finance caractérisée par l’incompétence et l’inexpérience. En effet, tant que les dirigeants n’auront pas compris que le système des primes (sorte de dérive à mon sens de ce qu’il convient de nommer : l’ultra capitalisme) de type hochet a sacrifié sur l’autel du veau d’or (au profit…du profit) le conseil financier pour les uns et la prudence des investissements sur les marchés pour les autres, les préjudices s’enchaineront et la banque en sera entièrement responsable. Par ailleurs, il convient de dénoncer ici la vente à découvert des spéculateurs en culotte courte qui croient bon devoir s’amuser à faire baisser les cours avec des actions qu’ils ne détiennent pas ! Il existe pourtant des dérivés de type warrant, tracker, certificat pour spéculer la baisse d’un indice ou d’une valeur ! Suite au Krach de la « Bulle Techno » en 2000 voici le Krach de la « Bulle Immo » (la crise des SP n’est que la conséquence de cette bulle immo !)en 2008. Les spécialistes et autres professionnels (ces cadors de la finance !) ne tirent aucune leçon de leurs erreurs du passé, par cupidité encore, tout comme cet écureuil Kesdep qui nous casse les noisettes en pleine tempête financière. Ainsi, au sein d’une même agence kesdep, j’ai pu rencontrer moi-même une guichetière (niveau licence banque)incapable de renseigner une cliente sur le droit au compte (demande auprès banque de France ou la banque postale pour ouverture de compte lorsque il existe un interdit bancaire etc…), un stagiaire en DESS Finance inefficace et ne possédant aucune notion de droit bancaire ni boursier (ce dernier osait soutenir que la banque n’avait aucune obligation de conseil ni devoir d’information envers son client dés lors qu’il n’existait pas de mandat de gestion, ce qui est totalement faux)une ancienne directrice d’agence rétrogradée (à raison) « chargée de clientèle particulier » qui affirmait à un client (avec autorité) une totale ineptie (à propos d’une assurance en lien avec sa carte bancaire) etc… !!!

Quant au directeur d’une agence kesdep (2000 €/mois) il n’a en tête que de se hisser au premier rang des ventes de PF des agences kesdep de son secteur ! (cupidité la encore !) son travail consiste donc à parader et communiquer une fois par semaine les objectifs commerciaux à réaliser ! ceci explique cela et ne pas croire naïvement que le bo-beauf endimanché de la banque de détail saura vous conseiller judicieusement !

En 1936, le ministre des finances du front pop Vincent Auriol déclarait à juste titre : « Les banques je les ferme, les banquiers je les enferme ».

 

.
 
  • Auteur:

    remondiere

    • Album : Articles Journal L'union de Reims
      <b>16172042.jpg</b> <br />
  • Sondage

    Pour ou Contre la Suppression des Départements ?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...

Lemondedebono |
Les chroniques du vide méni... |
ElAyam en images |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Moon à Courchevel
| The Soul of a Slayer
| AHL EL KSAR