Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

JULIEN DRAY

Lorsque l’émissaire ségolèno-socialiste au bouc : Julien Dray

devient Julien Dray : le bouc émissaire ségolèno-socialiste…

« Pauvre » Juju !

Plus il gesticule et plus il s’enfonce dans les sables mouvants de la politique.

Trahi par l’appât du gain, le vers s’agite autour de l’hameçon,

De nouveau trahi mais par le gain réalisé, il est devenu l’appât !

(le gain principal étant son salaire de député depuis 1988 !)

A la surface médiatique de la mer socialiste se débat l’appât Dray, nouvelle proie des vieux maquereaux politicards venus en nombre assister au spectacle.

Non ! ils ne mordront pas à l’hameçon de celui qui a « péché »…ils le laisseront couler !

juliendraymontres.jpgjuliendraypoker.jpg

(« Tracfin » : Traquer la faim de pouvoir et d’argent sale de nos blancs élus…)

.
 

Le ciel se voile autour du « Sun capital Partners »

dim.jpg

Le fonds américain, véritable propriétaire de DIM annonce la délocalisation de son usine de lingerie d’Autun vers la Roumanie malgré un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros réalisé en 2007 par le groupe…c’est la ou le bas (et non le bât) blesse !

A cette occasion, Dim fête ses 50 ans (en grandes pompes funèbres) en sabrant à la fois Champagne et usine !

 

.
 

Afghanistan…le nouveau piège

L’Afghanistan est un vaste territoire divisé par ses seigneurs et saigneurs qui luttent les uns contre les autres depuis toujours, parfois ils s’allient pour renverser celui qui parvient à triompher.

 

A la suite de violents conflits, le dernier de ces chefs de guerre, le Lion Massoud fut vaincu par les Talibans…(On assimile souvent les Talibans à la *charia mais elle était déjà pratiquée avant leur arrivée au pouvoir !)

Ainsi, les anciens alliés de l’Amérique, les Pachtounes-Talibans, ont placé en Afghanistan un « ordre du chaos » basé sur une lecture des livres sacrés aussi primaire que celle des créationnistes américains.

 

Je pense personnellement que l’on ne peut combattre une idée avec des armes et que les discussions du Pape Benoît XVI avec les grands chefs religieux sont beaucoup plus efficaces que les coûteuses et presque inutiles stratégies de nos généraux.

 

De plus, chacun sait par expérience que la guerre ne se gagne jamais sur le long terme.

Russes, Américains et Français l’ont compris à leur dépend.

 

Que faut-il faire ?

Entraîner et armer les dernières factions rivales en place de manière à constituer un barrage aux Talibans et leur allié Al Qaeda venus du Pakistan avant de quitter un territoire hostile à la présence d’infidèles.

 

Faut-il vraiment quitter le sol Afghan ?

Il y a une vingtaine d’années, une question avait été posée au plus puissant ordinateur de la planète : « Dieu existe-t-il ? » la réponse (à coté de la plaque…de silicone) était (de mémoire) : « Maintenant Oui »

 

Je note que si les dernières déclarations du président de papier Amid Karzaï sur le retrait des troupes américaines étaient appliquées, cela entraînerait de fait sa propre destitution.

Inéluctablement, l’Afghanistan n’a pas vocation à capituler sous la vindicte occidentale.

Quant à Oussama Ben Laden, il est bien évidemment mort depuis longtemps, l’intérêt de faire croire le contraire permet de concentrer l’attention des combattants sur une éventuelle annonce du « chef » et de contrôler, voir freiner l’émergence de nouveaux « guides » ! Souvenez vous de la première offensive contre Saddam, il fallait le maintenir pour éviter un certain désordre ! Aujourd’hui, bien que le problème ne soit pas le même, il est utile de contenir les mouvances terroristes, de les réunir autour d’un seul chef-guide dans le but de limiter les actions de petites envergures.

*http://fr.wikipedia.org/wiki/Charia

 

 

 

.
 

AFFAIRE MADOFF

« Il faut attendre que la marée se retire pour découvrir les crabes ! » CR

 

Nul ne sait si l’arnaque pyramidale a débuté d’entrée de jeu (similitude des termes placement et jeu lorsque les clients décident de confier leur capital au fonds d’investissement Madoff) ou suite à une perte boursière mais chacun comprendra dorénavant compte tenu du peu de foi dans les marchés de l’ex président du Nasdaq (puisque fluctuations boursières quasiment imprévisibles) que la notion de placement sécurisé est un leurre total.

 

Ainsi, la notion (et définition, voir directive européenne) d’investisseur averti ne peut en aucun cas être accolé au petit porteur, floué par les dérives (et autres produits dérivés) de son Prestataire de Service d’Investissement devant les tribunaux ! (depuis l’ancien L 533-4 du code M&F et règlement AMF, CMF, voici venu la directive MIF ! qui protège davantage le petit actionnaire, nouveau, dans la jungle des marchés financiers).

 

Madoff le « non averti » ou parce que trop averti et donc conscient des dangers de la finance, a su élaborer en parallèle des marchés, une méthode pyramidale qui proposait jusqu’à ce jour toutes les preuves d’une garantie sans faille et une fiabilité à toute épreuve…

Ramboursez nous sans Fôtes ! clament les nouveaux pauvres bernés par Bernie, ben oui, l’homme admiré n’était pas admirable…une belle leçon de vie avant celle d’orthographe!

.
 

OPHELIE BRETNACHER

h2013512161228815894.jpgophelieb.jpgopheliebr.jpg00002217191w230h230.jpgopheliebretnacherphoto0001.jpgopheliea.jpgophb.jpg

ophelieb.jpgopheliebretnacherphoto.jpgopheliebretnachermissinggirl.jpg009.jpgoph.jpg

opheliebretnecherphoto55.jpg


image12n1.jpg

http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/253100/Mort_d_Ophelie_Bretnacher____Plus_que_jamais_la_these_de_l_enlevement_est_d_actualite__

Une tentative de viol qui aura couté la vie à l’étudiante RMS. On ne peut s’empêcher de faire le rapprochement avec cette affaire de viol d’une jeune femme américaine peu de temps auparavant. On se souviendra de l’indice capital du sac à main
déposé à proximité d’un passage reliant la route et la voie piétonne par les agresseurs dans le but d’être à nouveau dérobé par un passant peu scrupuleux, l’objectif étant de brouiller les pistes. Une altercation sur le pont des chaines affirmait un témoin. Une voiture qui s’arrête sur ce même pont et quitte les lieux sans feux de croisement sur une vidéo surveillance.

Et la noyade ! pourquoi ? comment ? la fatigue certainement, l’alcool, le choc de l’agression, le plongeon de nuit et habillée dans une eau glacée sans repère de la surface, un instant de panique, une inspiration…

La raison nous aveugle et nous oblige à progresser à tâtons sur le chemin de la vérité.

L’intuition, plus subtile est bien souvent au cœur de la réalité.

Ainsi, sur ce blog, j’avais publié avant d’effacer rapidement cette sorte de songe où apparaissait Ophélie nageant dans les eaux profondes, me souriant, radieuse, en paix.

L’espoir de retrouver Ophélie vivante laisse place à l’espoir de retrouver Ophélie vivante.

Je ne vais pas m’attarder sur ce qui semble ne pas avoir de sens. Message du subconscient ou autre réalité ? Ophélie en vie, simplement libérée de ses chaines, c’est ce que je crois.

 

 

 

 

Nous avons tous en mémoire cette histoire tragique (et presque similaire à celle d’Ophélie, disparue en Hongrie) d’une étudiante suédoise assassinée en France suite à une sortie tardive de discothèque, seule…

 

Rémois d’origine, j’ai eu la chance de fréquenter tout comme Ophélie les locaux de la célèbre école Reims Management School, et ne peux me résigner au pire des scénarios, le meurtre crapuleux.

 

Dans cette affaire, nous devons prendre en considération l’importance des réseaux de prostitution au sein de la Hongrie.

 

En effet, tous les indices laissent à penser qu’il s’agit bien d’un kidnapping en lien avec un réseau de prostitution (c’est avis n’engage que moi).

 

Ainsi, selon toute vraisemblance, les individus connaissaient la ville de Budapest et son système de vidéo surveillance, il a donc fallu repérer et suivre Ophélie à distance avant de signaler à un groupe véhiculé la position et le lancement d’une opération de kidnapping avec préméditation ; l’absence d’empreintes sur le sac (à ma connaissance) + possible volonté de brouiller les pistes en abandonnant ce sac à la vue de tous ; la présence du téléphone portable, argent et pièces d’identité à l’intérieur du sac (création de faux passeports par le réseau ?) ; l’absence de corps et demande de rançon ; bref, un ensemble de faisceaux nous indique la présence vivante d’Ophélie, certainement en bordure de la ville dans l’attente d’une autre destination, incertaine.

 

Plusieurs explications pour ce sac, je note qu’il contenait le tel portable d’Ophélie, chacun sait que le tel port est un véritable mouchard permettant de localiser rapidement le propriétaire par l’intermédiaire des bornes relais. Pourquoi ne pas l’avoir jeté dans le Danube ? Pour ne pas éveiller les soupçons sur un groupe de malfaiteurs et laisser penser au suicide ? Peut être…en tout cas, si rapt il y a eu, l’organisation mafieuse est de petite structure et disposant de peu de moyens compte tenu des efforts de communication et de recherche actuellement. Je pense à un certain type de ravisseur qui doit être rustre et peu enclin à la communication, aucune étude et buté dans une logique mafieuse sans réelle capacité d’adaptation (une petite mafia de l’Age de Pierre donc, comme on peut en trouver en Roumanie).

Pour finir, rappelons que le corps d’un noyé remonte à la surface après formation des gaz (donc 72 heures)…

 

 

Selon cette hypothèse, la jeune fille est déstructurée psychologiquement par différentes techniques d’intimidation et donc incapable de la moindre stratégie d’évasion.

 

Il nous appartient donc d’anticiper les voyages en dehors du pays et de communiquer aux Douanes et à la Police allemande, italienne et française (ville de Nice) la photo et autres renseignements physiques et biologiques d’Ophélie.

 

Aussi, j’ose affirmer qu’il existe un réel espoir et que les efforts de communication doivent être maintenus.

 

 

Pour finir, les filles doivent enfin comprendre qu’il existe un risque à déambuler seule, la nuit à heure tardive, il convient donc de ne plus jouer avec les sordides statistiques et accepter par sécurité la présence d’un chaperon…

 

 

Les *dernières informations confirment en partie ma théorie et je m’interroge sur le devenir d’Ophélie plus d’une semaine après les faits.

 

Les ravisseurs se sont évidemment rendu compte de la difficulté à gérer une fille de nationalité française, ce qui peut accélérer toute une série d’évènements.

  1. Vendre à une autre organisation ce qu’ils considèrent comme un produit à risque.
  2. Déplacer rapidement Ophélie vers un pays riche et « demandeur » de l’UE, en dehors de la France (Allemagne à proximité). Cette dernière solution me parait être une piste intéressante à envisager avec sérieux.

Arguments contre la thèse de l’accident

 

La dizaine de policiers en charge du dossier ont visionné un ensemble de vidéos issues de caméras de surveillance fixes jusqu’au moment de la disparition d’Ophélie sur le pont des chaines.

 

S’il était arrivé un accident à Ophélie, la police aurait émis un communiqué tout en poursuivant son enquête afin de confirmer cette éventualité, mais il n’en est rien.

 

En effet, la déduction aurait été simple en l’absence de véhicule lors de la traversée du pont par Ophélie.

 

Il est aisé de repérer et d’identifier les véhicules ayant circulé au moment des faits, le minutage entre l’entrée et la sortie du pont etc…

 

Pour rappel :

Ophélie était lucide

Ophélie est une excellente nageuse (t° de l’eau à prendre en considération)

 

*Que s’est-il passé sur le pont Lanchid, qui enjambe le Danube à Budapest ? Selon RTL, la police hongroise serait en possession d’images filmées par les caméras de surveillance montrent la jeune française Ophélie Bretnacher s’engageant à pied sur le pont. Mais aucune trace d’elle par la suite. Elle n’a pas été filmée rebroussant chemin ou arrivant sur l’autre berge, précise la radio.

La police hongroise a pu reconstituer la totalité du parcours effectué par Ophélie, de la discothèque Portside de Cuba jusqu’au pied du pont, grâce aux vidéos de surveillance installées dans les rues du centre-ville. « Nous savons qu’elle a quitté le Portside seule et qu’elle a atteint sans problème la place Roosevelt (aux pieds du pont côté Pest) », a indiqué l’ambassade de France. « Les deux jeunes gens interrogés par la police qui ont retrouvé le sac figurent également sur l’enregistrement quand ils quittent seuls le pilier opposé du pont (côté Buda)« , a ajouté cette même source, en expliquant: « S’il s’est passé quelque chose, c’est certainement sur le pont« .

La jeune Française a disparu après une soirée avec des amis dans une discothèque appréciée des étudiants étrangers, et qui s’est terminée vers 3 heures du matin. Son sac, avec ses papiers d’identité et son téléphone portable, a été retrouvé le 4 décembre sur le pont Lanchid. La photo de l’étudiante en masters de Finances a été placardée dans le métro, sur les lampadaires, les murs du centre de Budapest. Un appel à témoin a été lancé jeudi par la police hongroise afin d’obtenir des indications sur la disparition de l’étudiante de 22 ans le 4 décembre. Elle a également appelé à se manifester tous les taxis qui auraient transporté une « jeune fille parlant une langue étrangère » durant cette période dans le 5è et 1er arrondissement (des deux côtés du pont).

REIMS MANAGEMENT SCHOOL vendredi 12 décembre/très forte mobilisation.

amphi.jpgfranois.jpgadeline.jpg

 

Ce qu’il fallait retenir de la réunion du comité de soutien à RMS :

Thomas cite G.Bernanos

« L’espérance est un risque à prendre » Georges Bernanos

Thomas évoque notre indifférence face aux faits divers à la chaine, son message est clair, ne plus être indifférent à la souffrance humaine et à celle des proches de la victime.

Le Directeur RMS souhaite un peu plus de solidarité entre les jeunes garçons et filles : « on ne laisse pas sortir une jeune fille seule de discothèque à minuit !» (en général on y entre mais le message est passé)

François Bonvalet incite également les jeunes filles de RMS à être plus responsables face au mode de vie nocturne à l’étranger.

Il évoque ainsi le risque des pays de l’Est (j’ajoute que la Roumanie figure en tête des pays aux nombreux réseaux de prostitution et que ce pays est frontalier…à la Hongrie).

Quant à Adeline Hazan, elle communique régulièrement avec un collaborateur de B.Kouchner ainsi qu’une femme, député européenne, socialiste et d’origine hongroise dont la présence régulière à Budapest atteste de la qualité des informations recueillies.

Mme le Maire insiste aussi sur l’importance de garder espoir : « …Ne perdez pas espoir ! ».

 

Pourquoi je crois en ma logique, la sombre histoire d’Anna (+ autre lien) :

http://www.iprostitution.org/2008/10/22/comment-anna-s%e2%80%99est-retrouvee-sur-les-trottoirs-de-nice/

http://www.nouvelle-europe.eu/index.php?option=com_content&task=view&id=130&Itemid=64

RECOMPENSE CONTRE LIBERATION

suite au commentaire de Jean.S

J’avais envisagé cette solution sans oser la proposer, la demande de rançon ne s’inscrivant pas dans la logique des ravisseurs mais il faut tout tenter dorénavant.

1 somme d’argent, 1 accord Police Hongroise, 1 journaliste, 1 interprete, 1 membre de la famille

A toutes fins utiles,

 

HírTV – Nyitólap

 

(06-1) 430-4000 e-mail: info@hirtv.net, A hírTV.net elérhetősége: 1089 Budapest, Üllői út 102. tel.: (06-1) 476-2148 e-mail: webmester@hirtv.net

UN CHOIX JUDICIEUX :

Les parents d’Ophélie, l’étudiante française de 22 ans disparue le 4 décembre à Budapest, ont décidé d’offrir une récompense de 2 millions de forints, soit environ 7.700 euros en échange d’informations sérieuses sur le sort de leur fille.

Francis Bretnacher, le père de la jeune fille, explique que la somme provient de leurs «fonds personnels» et qu’ils ont ouvert «un numéro de téléphone de portable en Hongrie 00 36 70 65 06 616» pour recueillir des informations.

 

 

La Polémique

Existe-t-il une possibilité de franchissement entre la route et le passage piéton sur le pont des chaines ?

lanchidbridgebudapestopheliemissinggirl.jpglanchidpontbudapestophelie.jpglanchidbridgebudapestopheliebretnachermissinggirl.jpgbudapestlanchid.jpg

 

La question ne se pose plus ! le sac était placé face au seul passage du pont qui permet de traverser la route et le passage piéton !

On peut tout imaginer sur ce pont, présence des ravisseurs au centre du passage piéton empêchant ainsi toute possibilité de fuite pour Ophélie, rien d’impossible à un groupe déterminé ! Bien que difficile il doit être possible d’effectuer la jonction entre la route et le passage piéton…de plus, nous ne connaissons pas l’angle de la camera qui à pu filmer Ophélie ; une voiture en angle mort pouvait très bien attendre une proie facile à l’entrée de ce pont !

 

pontlanchidhauteurbarriere1.jpg

Cette photo démontre qu’il est tout à fait possible de forcer (sans risque de fuite pour la victime) une personne à traverser le passage piéton vers la route, par-dessous entre les barres métalliques du centre ou par-dessus, les ravisseurs avaient la possibilité de se servir de ces « obstacles » pour entraver les mouvements et donc la fuite éventuelle d’Ophélie.

 

http://www.europol.europa.eu/index.asp?page=MediaRequest

 

Faits divers récents à Budapest…et si il y avait un lien !

 

Peut-on imaginer une « commande » de jeunes filles par la mafia locale ?

En effet, cette idée pourrait expliquer les récents faits divers à Budapest en rapport avec le sexe faible (dérapage possible des petites frappes recrutées par l’organisation pour l’enlèvement de ces dernières ?)

 

Ainsi, dans la précipitation du rapt sur le Pont de Chaines, le sac d’Ophélie est abandonné (sac dans lequel se trouve le portable (mouchard) entre autre), lâché certainement par Ophélie au moment où les individus s’emploient à la pousser dans leur voiture !

 

Si tel est le cas et compte tenu du temps écoulé, on est droit de penser que l’étudiante est en route pour l’Allemagne ou la France en ce moment même et que les ravisseurs n’ont pas eu vent de notre mobilisation (si l’on prend en compte mon précédent commentaire sur le peu de moyens à leur disposition)…

 

Quelle est donc la prochaine étape ?

Afficher et Tracter à Berlin, Paris, Nice dans ces quartiers où la prostitution des filles de l’Est s’étale au grand jour…en pleine nuit.

Dans quel but ?

Faire remonter l’information aux proxénètes et exercer une pression, ces gens là n’aiment pas la lumière médiatique, aussi, ils craindront notre mobilisation pour Ophélie et la libéreront.

(c’est en tout cas ce que nous espérons tous)

 

 

Aucune information sur le sonar…ce qui laisse envisager la piste de l’enlèvement pour le moment.

 

Le père d’Ophélie dépose une plainte, il souhaite avoir accès au dossier sans restriction.

De toute évidence, la police hongroise a perdu trop de temps, la piste (s’il y en avait une) s’est divisée en plusieurs autres pistes depuis le 4 décembre !

(le doute persiste toujours entre la noyade et le rapt mais la volonté de « noyer le poisson » n’est pas la solution !).

A force de collecter les informations et lire ces témoignages de filles enlevées dans la zone « Europe de l’Est », il est évident qu’il faille concentrer dés à présent la recherche d’Ophélie vers la destination phare des filières organisées : l’Allemagne.

 

 

L’idée du chien pisteur-renifleur pourrait être envisagée et apporter une réponse quant au choix de la piste du Danube ou du Rapt…

Il suffirait d’obtenir auprès de la famille d’accueil un vêtement d’Ophélie.

Il n’est peut être pas trop tard pour cette expérience.

Après recherche sur le net, je trouve cet article intéressant :

http://www.elwatan.com/L-Etat-face-aux-kidnappings-d

« Pourquoi les policiers n’ont-ils pas utilisé les chiens renifleurs dès les premières heures qui ont suivi la disparition pour donner plus de chance à la famille de retrouver son enfant vivant ? »

« Pif, dressé sur la méthode dite de la piste froide (c’est-à-dire l’odeur d’un corps dont la disparition remonte à plusieurs jours) a fait le travail qu’auraient dû faire les policiers, si les moyens avaient été mis à leur disposition. »

 

 

Suite aux dernières informations, pardon mais il est surprenant d’entendre au journal de 20H00 parler de l’importance d’une rapidité de l’enquête un mois et demi après les faits !

 

De plus, il n’est pas question d’un rapt d’enfant par un criminel pédophile mais d’un enlèvement de jeune femme très certainement par des individus en lien avec une filière mafieuse de prostitution ; je ne vais pas entrer dans les détails mais le temps à disposition des enquêteurs n’est donc pas du tout le même !

L’hypothèse du suicide fait régulièrement surface à défaut de corps et malgré la vidéo surveillance de Pest qui met en évidence la lucidité et l’assurance dans la démarche d’Ophélie mais allons jusqu’au bout de l’idée et imaginons une pulsion suicidaire et soudaine sur le pont des chaînes…là encore l’indice du sac démontre l’invraisemblance de la théorie !

Le véritable problème est que l’enquête semble se cantonner à Budapest alors qu’elle devrait s’orienter vers les pays « riches » d’Europe de l’Ouest ! (j’avais déjà donné le lien Europole)

 

Si nous avons vraiment à faire à un réseau de prostitution, nous pouvons presque exclure le système « maison close » d’Asie et nous concentrer sur les destinations finales des filles de l’Est, à commencer par l’Allemagne.

On signale dans le centre de Budapest la présence d’une fille correspondant à la description d’Ophélie, ce qui laisse supposer un dénouement proche et heureux de cette affaire.

La jeune fille serait vraisemblablement sous l’emprise de stupéfiants, déambulant et quémandant quelque argent.

Si l’information s’avérait exacte, c’est un véritable soulagement pour la famille et la fin d’un cauchemar pour notre étudiante, la promesse d’une Renaissance à venir.

LOCALISATION DE LA DERNIERE (POSSIBLE) APPARITION

image1.jpgszentistvankort.jpgszentistvankortb.jpg

.
 

Conférence de Reims sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin.

Grace à l’initiative de Denis Faucheron, un grand nombre de personnes atteintes, ou non, par une maladie inflammatoire chronique de l’intestin ont pu assister à la réunion-conférence organisée par l’AFA et bénéficier à cette occasion d’informations de qualité de la part du Pr Cadiot, Dr Vandromme et Dr Brixi.

 

Ainsi, un bilan général a été proposé au public, à commencer par la difficulté de réalisation d’un bon diagnostic, les différents traitements, l’état de la recherche en cours, les examens de contrôle pour un meilleur suivi du malade, les facteurs déclenchants de la poussée inflammatoire et bien entendu l’importance de la diététique.

 

Bien évidemment, les patients atteints depuis de nombreuses années regretteront l’absence de poussée, si j’ose dire, du niveau d’explication et de détail concernant les mécanismes inflammatoires de l’intestin mais la complexité du langage médical étant inaccessible à bon nombre de participants et profanes, il était nécessaire de respecter le choix des intervenants.

 

Par ailleurs, il est étonnant de constater l’extraordinaire rigidité et les nombreuses certitudes du gastro enterologue en général, bien souvent en opposition avec le vécu et l’expérience personnelle du malade, involontairement cobaye permanent qui se place à ce titre sur un pied d’égalité avec l’homme de science en matière de connaissance de la maladie…

 

Force est de constater qu’il existe, à tort, un rapport de hiérarchie qui neutralise tout échange entre le patient et son « spécialiste ».

docteurknock.jpg

.
 

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme…60 ans aujourd’hui !

Profitons de cet anniversaire pour un bref rappel de l’Article 19, sans autre commentaire…

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

.
 

AMENDEMENT MARINI : TOUT LE MONDE DIT NON !

De François Fillon à Benoit Hamon, c’est un refus unanime de l’amendement Marini bien que Patrick Devedjian estime que l’idée ne soit pas formidable et certainement pas la priorité du moment (un refus du bout des lèvres donc pour le ministre de la relance du débat sur la spéculation financière des petits porteurs)

 

Quant à Benoit Hamon, il s’exprimait sur les ondes de France Info : « C’est quand même invraisemblable qu’aujourd’hui ce soit aux boursicoteurs que l’on pense et pas du tout aux salariés qui sont victimes de cette spéculation en bourse ».

 

Bien évidemment, la Gauche reste silencieuse sur la détention de nombreuses actions obtenues à cours excessivement bas par des salariés privilégiés d’usines automobiles (Renault) ou magasins de grande distribution (Carrefour) etc…

 

Il convient donc de faire le distinguo entre les « petits » actionnaires fortunés, les petits actionnaires (classe moyenne) et les très petits actionnaires, spéculateurs en herbe qui tentent de placer leurs maigres économies en espérant un gain hypothétique.

 

Ainsi, Jean-Luc Mélenchon lui-même a rectifié récemment son propos sur le sujet et précisé la différence entre les petits et gros actionnaires, ces derniers constituant pour lui la cible à abattre.

 

Bref, cet amendement n’aurait jamais vu le jour si le Droit Boursier avait été respecté !

 

Information à prendre en compte (si j’ose dire) :

Le Non Respect du Devoir de Conseil et d’Information du Banquier envers son Client !

 

Aux Juges de trancher la question au cas par cas.

.
 

Opportunistes et Cuistres de Tout Poil, Unissez Vous !

Lors de son dernier discours (voir son blog) Eric Quénard affirme à tort avoir le soutien des Radicaux de Gauche pour le deuxième tour des législatives dimanche prochain, or, le PRG local s’était engagé auprès de Renaud Dutreil et depuis le retrait (ou plutôt la retraite) du ministre, il n’a jamais évoqué un quelconque soutien au PS local…affaire à suivre !

 

Aux dernières nouvelles (Journal L’Union), le PRG national soutient le jeune Eric Quénard à la différence du PRG local…

 

A l’inverse, au PS, Martine Aubry signe les accords avec le Modem sur le plan local mais refuse toute alliance sur le plan national…

 

Une politique claire qui crée la désertion des urnes par nos électeurs et de l’assemblée par nos députés…

 

 

.
 

Patrick Weber que l’on ne présente plus se présente à Reims…

De retour à Reims et fatigué par quelques centaines de kilomètres de nuit sous la pluie, j’ouvre le courrier désespérant des législatives ; toujours le même tract de communication destiné au gogo du coin qui ne saura rien de l’éventuel député à venir (et non de l’avenir) qui fier de son sourire éclatant retouché par l’agence publicitaire du coin est assuré d’un certain pourcentage grâce au logo…du coin.

 

Toutefois un tract photocopié noir et blanc attire mon attention.

 

Voici donc les propositions de Patrick et ma contribution entre ( )

 

Vélos gratuits (argument démagogique)

Citadines gratuites (ça va faire plaisir aux vieilles dames du centre ville, rentières pour la plupart…)

Aides des personnes âgées (dans le besoin c’est le cas de le dire !)

Egalité des droits (il ne manque d’humour !)

Du travail pour tous (il y a du boulot ! la crise aidant…tous au travail !)

Un aéroport à Reims (l’ancien maire avait eu la même idée et commencé l’aménagement d’une piste à l’aide de rampes lumineuses bleues le long de la place d’Erlon mais le projet fut abandonné, seuls les ULM pouvaient l’utiliser/voir mon article air turquoise)

Qualité de la vie (mais encore ?)

Vitesse limitée à 40 Km/h en centre ville (une révolution !)

Pousser le covoiturage (avant de pousser la voiture ?)

Diminuer le cout du Tram (voir mon article dans l’Union)

Chèque culture (A Reims c’est plutôt la culture du chèque !)

Smic à 1400 euros (ben voyons ! salauds de pauvres !)

Financer les étudiants (c’est-à-dire ? prise en charge des études ? du loyer ? du transport ?)

Protéger la jeunesse (celle des banlieues parce que l’autre nous protège déjà de la débâcle des retraites)

 

Je représente 98% des SOCIALISTES (et Eric Quénard 2% ?)

 

 

Revenons à nos moutons…(et c’est souvent le cas en période électorale)

 

En toute confidentialité et malgré les rumeurs Falalacieuses, j’affirme de source sure qu’il s’agit bien d’une certaine fuite de Robinet qui alimentera prochainement le fleuve de la vie politique Rémoise…

 

.
 
123
  • Auteur:

    remondiere

    • Album : Articles Journal L'union de Reims
      <b>16172042.jpg</b> <br />
  • Sondage

    Pour ou Contre la Suppression des Départements ?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...

Lemondedebono |
Les chroniques du vide méni... |
ElAyam en images |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Moon à Courchevel
| The Soul of a Slayer
| AHL EL KSAR